Le blog Droit administratif

Aller à l'accueil | Aller à la table des matières |
04 03 2014

Semaine H@auriou des blog publicistes

A l’occasion du 85ème anniversaire du décès de Maurice Hauriou (1856-1929), neuf sites partenaires ont décidé de célébrer ensemble le doyen de Toulouse autour d’un concours ludique réalisé pendant une « semaine H@auriou des blog publicistes ».

Les deux premières personnes capables de répondre aux neuf questions suivantes se verront offrir un exemplaire des Miscellanées Hauriou (2014 ; Editions L’Epitoge – Lextenso (dir. Touzeil-Divina) dédicacées par plusieurs de ses contributeurs) et ce, le 12 mars 2014 à la fin de la conférence « Hauriou » organisée au Conseil d’Etat (salle d’Assemblée générale, 17h00) :

C

1) Qu’a d’abord (et où) enseigné le futur doyen de Toulouse ?

2) Combien de notes d’arrêts du doyen sont réunies dans l’ouvrage « Jurisprudence administrative » ?

3) A quel astre le doyen Hauriou a-t-il fait référence dans une note sous un arrêt célèbre ?

4) Hauriou aurait-il été (prouvez-le) un défenseur des gender studies ?

5) L’artiste qui a réalisé le premier buste de Maurice Hauriou est connu pour avoir célébré un célèbre homme politique contemporain et ami du doyen. De qui s’agit-il ?

6) Pourquoi, selon Maurice H, nous change-t-on notre Etat ?

7) Quand et de quel lieu a été signée la préface à la huitième édition du précis de droit administratif ?

8) Y-a-t-il, selon Maurice, un lien entre tabac et moralité ?

9) De quelle espèce est l’arbre qui pousse le plus près du corps d’Hauriou (et ce n’est pas du gui !) ?

Pour participer, envoyer vos réponses argumentées avant le 09 mars 2014 (minuit) à l’adresse dédiée : hauriou@unitedudroit.org.

Toutes les réponses figurent – notamment – sur les sites des partenaires suivants : Collectif l’Unité du Droit, Editions l’Epitoge, Combats pour les droits de l’Homme, Le blog droit administratif, Droit Cri-Tic, la Revue générale du Droit, Drôle d’en-droit, Les Chevaliers des grands arrêts & Chez Foucart.

Vous pouvez également (sans forcément participer au concours) vous inscrire à la conférence du 12 mars 2014 (à la même adresse hauriou@unitedudroit.org).

Lors de cette manifestation, nos conférenciers seront les Présidents Sauvé et Stirn (Conseil d’Etat) ainsi que les professeurs Delvové et Mazères.

Commentaires

Julien dit :

http://www.chezfoucart.com/?p=84...

Bravo à M. Antoine Boutet Mangon qui est le premier à avoir donné avec le plus de précision et de justesse les réponses aux questions suivantes de la semaine H@uriou des blogs :

Concours Hauriou

Malgré quelques imprécisions, l’ensemble des réponses a été jugé le meilleur …

1) qu’a d’abord (et où) enseigné le futur doyen de Toulouse ?
2) Combien de notes d’arrêts du doyen sont réunies dans l’ouvrage « Jurisprudence administrative » ?
3) A quel astre le doyen Hauriou a-t-il fait référence dans une note sous un arrêt célèbre ?
4) Hauriou aurait-il été (prouvez-le) un défenseur des gender studies ?
5) L’artiste qui a réalisé le premier buste de Maurice Hauriou est connu pour avoir célébré un célèbre homme politique contemporain et ami du doyen. De qui s’agit-il ?
6) Pourquoi, selon Maurice H, nous change-t-on notre Etat ?
7) Quand et de quel lieu a été signée la préface à la huitième édition du précis de droit administratif ?
8) Y-a-t-il, selon Maurice, un lien entre tabac et moralité ?
9) De quelle espèce est l’arbre qui pousse le plus près du corps d’Hauriou (et ce n’est pas du gui !) ?

et voici donc ses réponses :

« 1) Reçu premier au concours de l’agrégation de 1882, Hauriou est nommé à la Faculté de droit de Toulouse en 1883. Il y fut d’abord professeur de droit administratif à partir du 24 mars 1888, et c’est seulement à partir du 1er novembre 1920 qu’il occupa la chaire de droit constitutionnel.

= cette réponse est de fait inexacte 🙂 Hauriou a de 1882-3 à 1888 enseigné (à Toulouse en effet) l’histoire du droit et le droit romain …

2) 384 notes d’arrêts sont réunis dans l’ouvrage « Jurisprudence administrative ».

3) Hauriou compare le recours pour excès de pouvoir à une « étoile temporaire des Gémeaux ».

4) La théorie du genre (en anglais Gender studies) établit une distinction entre « sexe biologique » et « genre ». Selon ce concept, au moment de l’enfance nous ne faisons pas qu’apprendre notre appartenance à l’un des deux sexes. Nous intégrons aussi – souvent de manière implicite – les valeurs et les rôles sociaux associés par les adultes à cette appartenance. Hauriou aurait sans doute défendu cette théorie si l’on en croit ses écrits : « Il convient en effet de noter l’extrême différence qui existe entre l’homme et la femme au point de vue social ; le même droit, étendu de l’un à l’autre, ne tarderait pas à produire des effets opposés ; ainsi qu’il arrive souvent, la dernière extension logique de cette grande force du suffrage serait le signal de son affaiblissement ». Le juriste Toulousain semble conquis par l’idée que l’homme et la femme sont voués à vivre des destins différents, déterminés par leur appartenance à l’un ou l’autre des deux sexes.

= 🙂

5) L’artiste qui a réalisé le premier buste d’Hauriou est Vivent, il a également croqué Jean Jaurès.

6) Selon Hauriou, avec l’arrêt Canal de Gignac rendu par le Conseil d’État le 9 décembre 1899, « on nous change notre État » car on incorpore à l’administration de l’État des entreprises qui ne sont pas d’intérêt public.

7) La huitième édition a été signée à Nonac le 22 septembre 1913.

8) Non, selon Hauriou « l’usage du tabac, bien que présentant certains inconvénients, n’est pas très dangereux pour la santé publique, et surtout il n’a pas d’influence sur la moralité ».

9) Il s’agit d’un rosier. »

Julien dit :

http://www.chezfoucart.com/?p=84...

Bravo à M. Antoine Boutet Mangon qui est le premier à avoir donné avec le plus de précision et de justesse les réponses aux questions suivantes de la semaine H@uriou des blogs :

Concours Hauriou

Malgré quelques imprécisions, l’ensemble des réponses a été jugé le meilleur …

1) qu’a d’abord (et où) enseigné le futur doyen de Toulouse ?
2) Combien de notes d’arrêts du doyen sont réunies dans l’ouvrage « Jurisprudence administrative » ?
3) A quel astre le doyen Hauriou a-t-il fait référence dans une note sous un arrêt célèbre ?
4) Hauriou aurait-il été (prouvez-le) un défenseur des gender studies ?
5) L’artiste qui a réalisé le premier buste de Maurice Hauriou est connu pour avoir célébré un célèbre homme politique contemporain et ami du doyen. De qui s’agit-il ?
6) Pourquoi, selon Maurice H, nous change-t-on notre Etat ?
7) Quand et de quel lieu a été signée la préface à la huitième édition du précis de droit administratif ?
8) Y-a-t-il, selon Maurice, un lien entre tabac et moralité ?
9) De quelle espèce est l’arbre qui pousse le plus près du corps d’Hauriou (et ce n’est pas du gui !) ?

et voici donc ses réponses :

« 1) Reçu premier au concours de l’agrégation de 1882, Hauriou est nommé à la Faculté de droit de Toulouse en 1883. Il y fut d’abord professeur de droit administratif à partir du 24 mars 1888, et c’est seulement à partir du 1er novembre 1920 qu’il occupa la chaire de droit constitutionnel.

= cette réponse est de fait inexacte 🙂 Hauriou a de 1882-3 à 1888 enseigné (à Toulouse en effet) l’histoire du droit et le droit romain …

2) 384 notes d’arrêts sont réunis dans l’ouvrage « Jurisprudence administrative ».

3) Hauriou compare le recours pour excès de pouvoir à une « étoile temporaire des Gémeaux ».

4) La théorie du genre (en anglais Gender studies) établit une distinction entre « sexe biologique » et « genre ». Selon ce concept, au moment de l’enfance nous ne faisons pas qu’apprendre notre appartenance à l’un des deux sexes. Nous intégrons aussi – souvent de manière implicite – les valeurs et les rôles sociaux associés par les adultes à cette appartenance. Hauriou aurait sans doute défendu cette théorie si l’on en croit ses écrits : « Il convient en effet de noter l’extrême différence qui existe entre l’homme et la femme au point de vue social ; le même droit, étendu de l’un à l’autre, ne tarderait pas à produire des effets opposés ; ainsi qu’il arrive souvent, la dernière extension logique de cette grande force du suffrage serait le signal de son affaiblissement ». Le juriste Toulousain semble conquis par l’idée que l’homme et la femme sont voués à vivre des destins différents, déterminés par leur appartenance à l’un ou l’autre des deux sexes.

= 🙂

5) L’artiste qui a réalisé le premier buste d’Hauriou est Vivent, il a également croqué Jean Jaurès.

6) Selon Hauriou, avec l’arrêt Canal de Gignac rendu par le Conseil d’État le 9 décembre 1899, « on nous change notre État » car on incorpore à l’administration de l’État des entreprises qui ne sont pas d’intérêt public.

7) La huitième édition a été signée à Nonac le 22 septembre 1913.

8) Non, selon Hauriou « l’usage du tabac, bien que présentant certains inconvénients, n’est pas très dangereux pour la santé publique, et surtout il n’a pas d’influence sur la moralité ».

9) Il s’agit d’un rosier. »

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *