Commentaires pour Le blog Droit administratif Fondé en 2005 2017-09-29T03:17:41Z http://blogdroitadministratif.net/comments/feed/atom/ Commentaires sur Hommage au Professeur René Chapus par arditi arditi http://blogdroitadministratif.net/?p=1229#comment-9337 2017-09-29T03:17:41Z 2017-09-29T03:17:41Z Je suis passée à l’église Saint-Honoré-d’Eylau, mais à ce jour rien , en effet, n’a été organisé en mémoire du professeur René Chapus.

En revanche, Paris 2 a prévu un hommage au professeur René Chapus Le mardi 6 janvier 2018 à la Sorbonne. Les informations sont disponibles sur le site d’Assas.
Il a ete mon professeur à Paris 2 , j’aimerais lui adresser une ultime au revoir.
Je le revois dans son costume gris, fumant sa gauloise sur l’estrade, à l’inter cours.

]]>
Commentaires sur Hommage au Professeur René Chapus par Alain MEYET Alain MEYET http://blogdroitadministratif.net/?p=1229#comment-9318 2017-09-27T20:31:44Z 2017-09-27T20:31:44Z A l’occasion d’un récent concert à Paris où il se produisait, j’ai questionné M. Yann Liorzou, organiste titulaire du grand orgue de l’église Saint-Honoré-d’Eylau, sur la cérémonie qu’il est envisagé d’organiser en hommage au professeur René Chapus. Il a aussitôt consulté ses propres documents informatisés, pour m’assurer que, en l’état, aucun « service » (c’est le terme) n’est prévu d’ici à fin novembre au moins. Les choses peuvent évoluer, c’est pourquoi il conviendra de rester vigilant à ce sujet…
Alain Meyet (Paris)

]]>
Commentaires sur Un premier pas pour la France, un grand pas pour la concurrence : l’ordonnance du 19 avril 2017 et la transparence en matière d’occupation privative du domaine public par Cyrille Cyrille http://blogdroitadministratif.net/?p=1178#comment-9296 2017-09-18T11:12:14Z 2017-09-18T11:12:14Z Désolé de vous contrarier mais cette ordonnance est totalement inapplicable et va créer la panique dans de nombreux secteurs de l’économie. Ainsi cette ordonnance est-elle totalement et radicalement inapplicable aux cirques, même avec l’exception de courte durée, et même avec la disposition relative aux manifestations d’intérêt spontanées. De même est-elle totalement et radicalement inapplicable aux fêtes foraines, même si on les considère comme de courte durée. Des professionnels qui sont des itinérants, n’ont pas de domicile fixe, et pour certains savent à peine lire : ils ne peuvent se plier au formalisme, même allégé, qu’imposent ces dispositions. L’application de l’ordonnance, c’est la mort certaine des activités foraines qui font vivre directement 30.000 personnes, et indirectement 300.000 salariés et indépendants (fournisseurs). Ces dispositions sont d’autant plus CHOQUANTES et inacceptables que la DGCL et Matignon ont fait le siège de Bercy pour faire entendre la voix de ces professions, sans succès. Bercy est un État dans l’Etat qui n’obéit qu’à lui-même. Il n’y a donc pour ces professionnels pas d’autre solution que celle qui consiste à manifester encore et encore, voire à passer au stade supérieur que sont les actions troublant l’ordre public, pour se faire entendre et ne pas mourir. Le droit est au service de la vie en société, pas l’inverse. Le juriste ne doit jamais l’oublier. Cette ordonnance n’est donc certainement pas la bienvenue en l’état.

]]>
Commentaires sur Une OPA sur la juridiction administrative par Thuret Thuret http://blogdroitadministratif.net/?p=1256#comment-9293 2017-09-17T15:07:40Z 2017-09-17T15:07:40Z Il paraît utile de réfléchir enfin à La Réunion des deux ordres…
le conseil d’état pourrait conserver sa fonction de conseil du gouvernement et filtre préalable aux textes législatifs et reglementaires.
Par contre ses fonctions juridictionnelles devraient passer à la cour de cassation.
Bien entendu, le problème du budget, De l’organisation rationnelle des juridictions judiciaires se pose au préalable ….,
Ainsi et surtout que celui du niveau du recrutement , trop faible aujourd’hui , et des carrières non motivantes offertes actuellement….

]]>
Commentaires sur « L’exécution des contrats administratifs. Quelle(s) mutation(s) pour un droit adapté aux enjeux du XXIème siècle ? » – Colloque organisé à Paris les 27 et 28 avril 2017 par l’Université d’Evry-Val-d’Essonne par Ahmet Kaya Ahmet Kaya http://localhost/blogdroitadministratif-import/?p=997#comment-9264 2017-09-11T16:07:38Z 2017-09-11T16:07:38Z Bonjour,
C’est un thème très intéressant.
Est-ce qu’une publication de ce colloque est-elle prévue ?

Merci d’avance.

]]>
Commentaires sur Le blog se modernise, s’agrandit et se féminise ! par M. Blanco père M. Blanco père http://blogdroitadministratif.net/?p=1291#comment-9241 2017-09-05T11:38:13Z 2017-09-05T11:38:13Z Gloire au blog de droit administratif ! Quelle joie de voir les têtes se renouveler.

]]>
Commentaires sur Une OPA sur la juridiction administrative par Jacques Jacques http://blogdroitadministratif.net/?p=1256#comment-9238 2017-09-04T13:57:06Z 2017-09-04T13:57:06Z L’Université se serait honorée en autorisant une thèse se penchant sur la triple dimension institutionnelle du Conseil d’Etat: conseil du gouvernement , réservoir des hauts responsables de l’administration (services et cabinets ministériels et élyséen), juge de l’administration.
Pas d’équivalent dans le monde de cette triple fonctionnalité.
Le président de la Cour de cassation réveille un débat trop souvent estimé tabou par les décideurs et totalement ignoré des citoyens dans une très large majorité.
Merci à lui.

]]>
Commentaires sur Hommage au Professeur René Chapus par ROUVIERE ROUVIERE http://blogdroitadministratif.net/?p=1229#comment-9237 2017-09-04T13:19:50Z 2017-09-04T13:19:50Z Celui grace à qui j’ai pu entrer dans une école qu’il ne louait pas outre mesure , à juste titre, s’en est allé. Superbe savant,merveilleux enseignant.
Il fut mon professeur à Paris 2 après avoir « fait sciences po Paris »(quelle expression détestable!) en contentieux administratif(licence) et en droit administratif « spécial »(comme l’ on disait souvent alors, à titre d’auditeur libre en préparant ladite école). C’est à partir du suivi de ce dernier enseignement,dans un petit amphi d’Assas, que nous avions sympathisé après s’être dirigé vers moi, un peu en retrait, pour me dire de sa voix frêle ( mais jamais hésitante): « Vous me dîtes préparer l’ENA, êtes vous certain que je peux vous être utile? ».
Ma confusion fut grande.
Une fois devenu juge (et non pas « magistrat » comme par une assimilation perverse)administratif , nous nous rencontrions à la Faculté ou échangions par voie épistolaire, pendant de nombreuses années .
Il me demanda même un jour un « conseil »(sic) sur la pertinence d’une demande de son éditeur: faire passer le chapitre sur la répartition des compétences juridictionnelles de son livre « Droit du contentieux administratif » à celui « Droit administratif général .1 ».Nouvel instant de solitude… .
Il écrivit à Tunis un remarquable poly de droit constitutionnel:sublime découverte.

]]>
Commentaires sur Hommage au Professeur René Chapus par JBC JBC http://blogdroitadministratif.net/?p=1229#comment-9222 2017-08-31T12:27:42Z 2017-08-31T12:27:42Z Selon le secrétariat, à ce jour, aucune cérémonie d’hommage au professeur Chapus n’a encore été programmée à Saint-Honoré-d’Eylau.

]]>
Commentaires sur Hommage au Professeur René Chapus par Alain MEYET Alain MEYET http://blogdroitadministratif.net/?p=1229#comment-9219 2017-08-30T01:23:12Z 2017-08-30T01:23:12Z Oui, le professeur René Chapus aura marqué l’histoire du droit administratif français. On pourrait dire bien des choses pour soutenir cette assertion ; je me bornerai à rappeler que, depuis une vingtaine d’années déjà, ses manuels (ses traités, plutôt !) avaient réussi à détrôner dans les conclusions des commissaires du gouvernement (comme on disait alors) du Conseil d’Etat le fameux Cours du président Raymond Odent…
Quand, jusqu’en 2001 et 2008, sortaient, pratiquement chaque année, les nouvelles éditions de son « Droit administratif » t. I et du « Contentieux administratif », je cherchais à quels endroits il avait analysé les derniers arrêts importants de la période et je lisais fébrilement l’analyse, toujours pertinente, qu’il en donnait…
Il a nourri les étudiants et les professionnels du droit de la substantifique moelle dont étaient formés ses trois grands ouvrages. Mon approche du droit public n’aurait sans doute pas été celle qu’elle a été, sans cette fontaine longtemps intarissable à laquelle j’ai étanché ma soif du droit. Je lui rendrai hommage à Saint-Honoré-d’Eylau.
Alain Meyet (Paris)

]]>