Mathilde HEITZMANN-PATIN est docteur en droit de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Elle est l’auteur d’une thèse de doctorat, soutenue le 8 mars 2017, sur « Les normes de concrétisation dans la jurisprudence du Conseil constitutionnel ».

Diplômée du Master 2 de Droit constitutionnel et Droits fondamentaux de l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1) en 2011, elle a remporté, cette année-là, la première édition du concours « Georges Vedel » avec l’équipe de Paris 1.

Après avoir été recrutée comme doctorante contractuelle à l’Université Paris 1, elle y a exercé les fonctions d’attachée temporaire d’enseignement et de recherche. Dans ce cadre, elle a été chargée d’enseignements dans diverses matières comme le droit constitutionnel (L1), le droit administratif général (L2) et le droit de la fonction publique (M1). Elle est aujourd’hui chargée de travaux dirigés en relations internationales et introduction au droit international public (L1), droit des libertés fondamentales (L3), et contentieux constitutionnel (M1).

Par ailleurs, elle a notamment effectué un stage au sein de la Section de l’intérieur du Conseil d’Etat ainsi qu’au Conseil constitutionnel.

Elle est rattachée au Centre de Recherche de Droit constitutionnel au sein de l’Institut des Sciences juridiques de la Sorbonne (ISJPS-CRDC), pour lequel elle a occupé les fonctions de secrétaire scientifique de 2011 à 2014. Elle est, en outre, président de la Commission jeune recherche constitutionnelle de l’Association française de Droit constitutionnel.

Envoyer un e-mail